Agnès : C’est parti pour la course !

Allez jusqu’au bout de la course

Nous nous sommes donc retrouvés sur une base de loisirs, au milieu de centaines d'autres participants, prêts à en baver.

Il y a deux façons d’aborder la course : soit en mode warrior, pour arriver le plus vite possible, soit en mode bon enfant, avec un chouette esprit d’équipe pour s’entraider à chaque obstacle.
J’ai choisi le mode bon enfant.
Les organisateurs nous ont donné le top départ et nous sommes partis en petites foulées, à l’aventure !
On n’avait aucune idée des épreuves : c’était une surprise à chaque fois, au détour d’un sentier. C’est varié, il y a du facile et du dur, du barbelé, de la boue, beaucoup de rire, un peu de peur, beaucoup de glissades, pas mal d’égratignures et beaucoup, BEAUCOUP d’hommes magnifiques (c’est une motivation géniale pour courir plus vite et essayer de les rattraper).


N'oubliez pas de nous suivre via: